RANDO EVASION DU PONT DU GAT

Randonnée pédestre ouvert a tous public, association loi 1901 à SAINTE-SEVERE 16200
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Facteurs déterminants de la santé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 221
Age : 62
Localisation : SAINTE-SEVERE 16200
Humeur : Joyeuse !!!
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Facteurs déterminants de la santé   Mer 21 Jan 2009 - 20:51

L’état de santé d’un individu et d’une collectivité est influencé par la combinaison de plusieurs facteurs ; l’hérédité (la biologie humaine), l’environnement physique et social dans lequel les gens vivent, le mode de vie, l’organisation des soins de santé.
Or, il faut savoir que l’affectation actuelle des dépenses de santé ainsi que les ressources financières, humaines et matérielles qu’on y consacre ne sont pas en relation avec l’ordre d’importance qu’ont ces quatre facteurs dans la contribution potentielle à la réduction de la mortalité. Des études américaines portant sur les dépenses en soins de santé et l’influence des facteurs ayant un impact majeur sur celle-ci démontrent que 90% des dépenses sont affectées au système de soins même si celui-ci contribue à réduire seulement 11% de la morbidité. A l’opposé, seulement 1.5% des budgets sont attribués au facteur " style de vie ", malgré le fait que sa contribution potentielle à la réduction de la morbidité se situe à 43% (Genver, G.E.A., 1976).
La santé dépend en fait de quatre facteurs :
L’hérédité :
Personne ne reçoit les mêmes qualités à la naissance et de plus, tout être vivant réagit différemment aux processus de vieillissement. On attribue à ce facteur 16% (Latouche R., 1995) d’incidence sur la santé d’un individu.
L’environnement :
L’environnement joue également un rôle sur la santé de l’être humain. Il suffit de penser au milieu dans lequel nous évoluons (degré de pollution de l’air, de l’eau, du sol et toutes autres formes d’agressions nuisibles à la santé comme le bruit dans les dancing,...) mais aussi à l’influence du milieu relationnel (niveau de vie, de bien-être, relation positive avec l’entourage,...). 21 % d’incidence sont attribués à ce facteur (Genver, G.E.A., 1976).
Le mode de vie :
Le mode de vie reprend la façon dont l’homme mange, boit, fume, utilise les médicaments, ses habitudes quant à la pratique d’activité physique et sportive,... On considère que ce facteur joue un rôle pour 53 % sur la santé de l’être humain (Genver, G.E.A., 1976).
Le système de sécurité sociale :
La " sécu " aurait une incidence de 10% sur la santé. Une étude américaine a conclu qu’elle permettait de réduire la morbidité de 11% (Genver, G.E.A., 1976). On entend par système de sécurité sociale l’intervention du médecin, l’inspection médicale scolaire, les vaccinations préventives, les soins de santé,...
La santé était jadis perçue comme l’absence de maladie. Au fil des décennies, on l’a considérée avec une approche beaucoup plus global et plus positive (selon la définition de l’O.M.S.). A la médecine de type biochimique et curative se sont progressivement ajoutées d’autres approches centrées davantage sur la prévention.
De nos jours on considère que le maintien et l'amélioration de la santé de chaque individu nécessitent que l'on prévienne certaines maladies ou blessures, qu'on acquiert un certain niveau de bien-être physique, mental et social, et qu'on soit en mesure de s'adapter de façon adéquate à divers environnements physiques et milieux de vie humaines à différentes périodes de l'existence. Cela a aussi un impact direct et indirect sur la mortalité, la restriction d'activité et l'espérance de vie en bonne santé.
La pratique d’activités physiques participe de façon importante et significative à l’atteinte de ces objectifs, grâce à l’acquisition de connaissances, d’habiletés, d’attitudes et d’habitudes de vie saines qui favorisent et permettent une pratique plus efficace, efficiente, régulière et sécuritaire d’une variété d’activités physiques, à toutes les étapes de la vie. En plus d’améliorer la qualité de vie, cela diminue de façon importante le nombre de décès reliés à certaines maladies, les années potentielles de vie perdues avant 65 ans, ainsi que les coûts sociaux générés par diverses maladies.
En 1850, un tiers de l’énergie totale nécessaire pour faire fonctionner les manufactures était d’origine musculaire humaine. En 1979, selon un rapport établi par " l’American association of fitness directors in business and industry ", cette part était inférieure à 1%.
De nombreuses études épidémiologiques montrent que la sédentarité représente un important facteur de risques pathologiques. Par contre, une pratique physique régulière possède des vertus préventives voire thérapeutiques qui sont maintenant bien argumentées.
Sources:
Confédération des éducateurs et éducatrices du Québec (CééPQ), Faire avancer l'école, éditions l'Impulsion, Sainte-Foy, Décembre 1993

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Facteurs déterminants de la santé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enquête Vélo et santé publique
» Les facteurs de modification de l'index glycémique
» Etude nutrinet santé
» Montrez l'état de santé de votre moteur
» Trail de 80 km, Trail de 50Km et Twin santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RANDO EVASION DU PONT DU GAT :: Pour Les Membres :: Le sac à dos des bonnes idées-
Sauter vers: